La digitalisation a permis l’émergence de nouveaux acteurs sur l’industrie hôtelière. Près de 98% des voyageurs ont déjà réservé sur Internet et les sites tels que Booking, Expedia ou encore TripAdvisor se sont positionnés en tant que leaders dans le domaine. D’autres acteurs sont également présents sur le marché. De son côté The Colossal Factory a présenté Quicktext pour réinventer la relation client avec l’intelligence artificielle au service de l’hôtellerie pour que clients et établissements puissent mieux communiquer avec des outils de messagerie instantanée, live chat, SMS, IA et chatbot.

Actuellement la communication client-hôtel est également repensée dans le contexte mobile et l’essor des smartphones. Le système permet de réserver une chambre, d’annuler une réservation, de commander un taxi, de réserver une table au restaurant de l’hôtel…Le chatbot est capable de transmettre la demande au personnel ou à une application dédiée. Et de manière générale, si le système ne comprend pas une requête, il passe la main à un humain. L’entreprise a marqué sa présence sur le Salon Food Hôtel Tech à Paris pour mieux montrer sa technologie.

 

 

UN CHATBOT POUR GARANTIR DES RÉPONSES INSTANTANÉES

L'application permet à l'hôtelier de gérer ses communications client depuis une plateforme unique (SMS, Live chat, Facebook Messenger, Viber, Twitter, Telegram, Booking.com, Expedia, Airbnb…) et ainsi de booster les ventes directes et ventes additionnelles. Quicktext est connecté au PMS de l'établissement et permet de visualiser et de programmer des messages ciblés aux clients en un instant pour proposer le bon service au bon client au bon moment. Zoé, son intelligence artificielle hôtelière est disponible 24/7 et est capable de gérer 80% des interactions client. Les clients doivent pouvoir réserver et interagir directement sur leurs mobiles, dans un environnement adapté. Ils peuvent ainsi communiquer en direct avec l’entreprise, poser des questions pratiques ou effectuer des modifications, ce qui suppose un gain de confort et de temps pour eux, tout en libérant du temps pour le personnel des sociétés hôtelières.

 

Le présentateur de RTL Olivier Schoonejans a posé la question au vice-président de la Fédération Horeca Bruxelles - Secteur Hôtel, Eric Catry. Le secteur du tourisme s'est complètement remis des attentats du 22 mars 2016 en Belgique. C'est ce qui ressort des chiffres de 2017. Environ 6,5 millions de nuitées ont été passées à Bruxelles en 2017, selon les statistiques de visit.brussels, l'agence bruxelloise du tourisme. C'est 22% de plus qu'en 2016. Mais peut-on dire que le niveau d'avant attentat est retrouvé? "On retrouve effectivement les chiffres d'avant les attentats", a répondu Eric Catry. Voici l'interview. 

 

 

Les Trekkers ont enregistré 2.035 plaintes en un an. Voici leurs conseils pour éviter ces vols dans votre établissement.

L’été est la saison préférée pour les pickpockets. Les rassemblements de foule, les grands événements festifs et les terrasses bondées sont tant d’occasions pour ces voleurs à la tire d’agir sans être repérés. À Bruxelles une section spécialisée dans la chasse aux pickpockets a été créée à plusieurs années. La brigade des trekkers de la police de Bruxelles traque les voleurs à la tire et a parmi les priorités des pickpockets. Le Commissaire Patrick Declerck est à leur tête depuis 1996. ll était désigné comme l'expert belge dans le cadre d’un vaste projet européen visant à mieux lutter contre ce phénomène touchant toutes les grandes villes touristiques. Pendant une interview, le Commissaire a donné divers conseils aux professionnels du Secteur Horeca pour éviter des vols dans ses établissements.

 

Une moyenne de 5,5 cas par jour

La patrouille a réalisé en moyenne 300 arrestations par an et dénonce toujours quels sont les techniques les plus utilisées par ces professionnels du vol que ce soit aux restaurants, hôtels, à la gare, à l’aéroport, à la foire, ou ailleurs. De juin 2016 à juin 2017, période où pas moins de trois millions de touristes sont passés par le coeur de la capitale, la zone de police Polbru (Bruxelles-Ixelles), à laquelle les Trekkers appartiennent, a enregistré pas moins de 2.035 plaintes pour ce type de vols. Soit une moyenne de 5,5 cas par jour.

Après 20 ans de fermeture, le Cheval marin – un établissement Horeca mythique du centre de Bruxelles renaît de ses cendres.

 

Ce restaurant emblématique au croisement du Quai aux Briques et de la Rue du Marché aux porcs et dont les origines remontent au 17e siècle a ainsi subi une rénovation complète.Les exploitants - Jalal Pousseur et son associé Johnny Mafait - ont ainsi voulu relever un challenge en visant un public plus jeune.

 

Un établissement dédié aux concerts et aux diners d’affaires !

Au menu donc un établissement dédié à la restauration au rez-de-chaussée et un premier étage réservé aux réunions d’affaires le midi et à des concerts – entre jazz et musique électro - en soirée. Le tout étant complété par des appartements modernes, occupés par les gérants.

 

Un chantier de 2,5 millions d’euros

Le bâtiment étant classé par la Région bruxelloise depuis 2002, le chantier, qui a duré 14 mois a dû faire face à de nombreuses difficultés et contraintes techniques. Néanmoins le résultat est à la hauteur de l’enjeu. Les boiseries du plafond comme la qualité du banc centrale et des différents comptoirs en bois travaillés démontrent en effet l’excellence des travaux qui ont coûté 2,5 millions au partenariat AB InBev/ Cofinimmo.

 

La stratégie d’AB InBev/ Cofinimo ?

Ce type de chantiers faisant partie prenante de la stratégie sur la durée d’AB InBev et Cofinimmo vis-à-vis du secteur Horeca bruxellois, Horeca TV a interrogé leurs représentants : Maarten Mairiaux - Directeur Horeca Belgique AB InBev et Jimmy Gysels - Head of Property Management de Cofinimmo.

Evènement - salon Food Hotel Tech 2018.

Salon Food Hotel Tech 2018 - des nouveautés technologiques pour votre établissement Horeca ? A suivre sur Horeca TV ! 

Applications mobiles, systèmes de paiement ou logiciels avec Intelligence artificielle…

Pour la deuxième année consécutive, le Salon Food Hotel Tech a ouvert ses portes à Paris du 4 au 5 juin à l’espace Paris Event Center et a réuni diverses innovations dédiées aux professionnels de l'hôtellerie et de la restauration.

Cette année cinq start-ups étaient en lice pour le prix Food Hotel Tech 2018 dans la catégorie hôtel, mais le seul vainqueur a été la jeune compagnie « I’m ok restaurant ».

Cette entreprise a ainsi développé un logiciel qui "transforme les flux d'activité en data" pour améliorer la gestion des espaces et permettre d’éliminer les files d’attentes aux restaurants.

La filiale française du Groupe allemand Rational AG a elle présenté la connectivité en cuisine.

À l’aide de l'application ConnectedCooking, lancé en 2017, les appareils de cuisson RATIONAL sont ainsi connectables à un  Cloud,  permettant un accès à distance via PC, tablette ou Smartphone.

Grâce à ce système, il est possible désormais faire un transfert des procédés de cuisson d'un appareil à un autre ou de détecter rapidement  une intervention technique.

Des tendances à suivre

Pour cette deuxième édition du Salon, on peut relever que les logiciels de gestions de réservations ont été améliorées et les produits High Tech ont été mis en évidence.

L'objectif des entreprises digitales d’aujourd’hui est réduire leur production de papiers et de fournir aux clients des applications simples et dynamiques.

Le salon Food Hotel Tech a regroupé 150 stands y compris 40 jeunes PME.

Les "systèmes de paiement de demain", les "objets connectés pour personnaliser le parcours client", ou les moyens "nourrir sa e-réputation", ou encore la "blockchain, avenir de la réservation" ont fait partie des thèmes des conférences prévues.

Le salon permet aux hôteliers et aux restaurateurs, qui ont en général 50 à 60 ans et ne connaissent pas le digital, de trouver des innovations afin de mieux cibler et reconquérir leur clientèle.

Plus de 5.000 visiteurs professionnels étaient présents pour le salon Food Hotel Tech 2018, qui promet d’encore améliorer ses chiffres à l’avenir.

Plus d’information sur les nouveautés hôtels et restaurant de ce salon sur notre Web Tv -  Horeca TV.

Horeca TV

Nous Contacter

FR : + 32 2 513 78 14

NL : + 32 2 513 19 87

________________________

Fax : + 32 2 503 57 17

________________________

[email protected]

NOS MAGAZINES EN LIGNE

       

 

 

Recherche par mots-clés