Photo: EFP
Actualités

Une nouvelle cuisine pour l’EFP : la formation Horeca se modernise

210views

Le secteur Horeca – un secteur en pénurie qui peine à recruter 

Selon les chiffres de la Fédération Horeca, la restauration représente un secteur d’activité important à Bruxelles. Il emploie près de 25.000 travailleurs pour 5.000 entreprises.

Ce marché du travail fait, cependant, face à une situation paradoxale : un taux de chômage élevé, même s’il est en baisse ces dernières années, et des difficultés à recruter.

En effet, les métiers de cuisinier, de boucher, de boulanger et de pâtissier figurent encore sur la liste Actiris des professions pour lesquelles il y a une pénurie significative de main d’œuvre.

Face à cette situation, deux Ministres s’associent pour soutenir les formations dans le secteur Horeca : Fadila Laanan la Ministre-Présidente du Collège de la COCOF chargée du Budget et Didier Gosuin le Ministre chargé de la Formation professionnelle.

Une enveloppe de 450.000€ a été accordée à l’EFP, centre de formation en alternance à Bruxelles, pour créer une toute nouvelle cuisine professionnelle et un restaurant didactique.

Des infrastructures à la pointe

Vincent Giroul, Directeur de l’EFP : « Cet investissement est primordial pour nous.

Notre objectif est d’offrir aux auditeurs des infrastructures à la pointe des dernières technologies pour renforcer la qualité et l’excellence de nos formations.

Cette nouvelle cuisine sera full équipée : four à pizza, à pain et à vapeur, chambre de pousse, sous videuse, cellules de refroidissement, cave à vin et bar à station cocktail. Grâce à sa polyvalence, la cuisine permet à 8 sections de se former : cuisinier, responsable de salle, pizzaïolo, barman, boulanger, pâtissier, microbrasseur et glacier ».

Un investissement pour la stratégie Bruxelles 2025 

Cet investissement s’inscrit dans la lignée de la Stratégie 2025 pour Bruxelles.

L’Horeca et l’industrie agro-alimentaire représente, en effet, une des priorités de la Région.

Objectif : soutenir l’économie bruxelloise dans des métiers porteurs d’emplois et faire redécouvrir aux Bruxellois les métiers de l’alimentation.

Le Plan Formation 2020 approfondit également ses objectifs et met en place 44 mesures pour renforcer la qualification des Bruxellois. Parmi celles-ci la qualité de la formation et des infrastructures.

Ensemble avec Syntra et le CEFA du CERIA qui bénéficient de nos ateliers didactiques, nous travaillons dans la même direction et poursuivons des objectifs communs : améliorer les compétences des jeunes en formation, leur proposer du matériel de qualité et ainsi augmenter le taux d’emploi à Bruxelles et redynamiser son économie.

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.