Coronavirus

“Nous sommes au temps des conséquences”

109views

Hier, ce fut le temps des décisions. L’Horeca les respectera.

Aujourd’hui et demain, nous sommes au temps des conséquences, et tout spécialement pour notre secteur.

Outre les fermetures des restaurants et bars et autres établissements à « rassemblement », il en va de nos responsabilités individuelles et collectives, pour toutes les autres questions non spécifiquement tranchées.

La Fédération Horeca est d’avis que la ligne de conduite est celle d’éviter toute activité impliquant une promiscuité et la propagation du virus.
Nous vous adressons donc cette recommandation.

Même s’il n’y a pas toujours des normes légales et réglementaires à toutes les questions posées et à leurs conséquences, il y va des principes généraux, et de notre responsabilité individuelle et collective.

A titre d’exemple :

Les salle des petit déjeuners des hôtels sont fermés. Privilégions les solutions adaptées: breaksfast box et livraison sans contact. Question de bon sens.
Les ventes à emporter (restaurants, snacks,…) : les filles d’attente participent du même risque, de même que si des tables et des chaises sont proposées (peu importe comment),…

Bien sûr, il est évident que ces mêmes risques sont présents dans les grandes surfaces, qui restent ouvertes. Mais nous avons tous compris la gravité de la situation, et les raisons de cette différence de traitement, même si notre secteur -déjà fragilisé- est frappé durement par ces mesures. La prudence est de mise.

Nous assurons à notre secteur Horeca que nous demanderons aux autorités fédérales, régionales, communautaires et locales, l’adoption de toutes les mesures appropriées pour que notre secteur Horeca puisse survivre à ce nouvel événement dramatique.

 

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.