Fédération Horeca Bruxelles > Nouvelles > Fédération Horeca > Le secteur Horeca doit avoir la législation qu’il mérite
  • Joana Leal
  • Pas de commentaire

Le secteur Horeca doit avoir la législation qu’il mérite

Diner avec des amis après spectacle, se restaurer un samedi en soirée ou déjeuner un dimanche en famille, voici des choses bien naturelles et bien agréables que nous ne pourrons plus nous offrir bientôt !

Et pourtant cela fait partie de la tradition d’accueil de l’Horeca.

L’augmentation de la masse salariale, la multiplication des charges, les contraintes administratives rendront bientôt impossible pour un restaurateur d’offrir ces services à des prix accessibles à sa clientèle.

C’est la qualité de vie de nos concitoyens qui est atteinte.

Un personnel qualifié impossible à trouver et une pénibilité non reconnue

Actuellement, trouver des chefs, des seconds, des commis de cuisine et du personnel de salle est devenu le parcours du combattant.

Même un plongeur non qualifié est difficile à trouver.

Peu de jeunes filles ou jeunes hommes acceptent encore de laisser leur famille, de sacrifier des week-ends afin d’offrir à nos familles ce confort et cet accueil. La pénibilité du travail n’est toujours pas reconnue.

Le monde politique doit changer sa vision de l’Horeca

Nous invitons les personnes politiques responsables qui le souhaitent à faire un essai d’une journée dans un de nos établissements afin de se rendre compte des efforts à faire pour remplir correctement sa tâche.

L’Horeca est un important secteur, gros pourvoyeur de main-d’œuvre, souvent peu qualifiée, il doit faire l’objet d’une attention toute particulière de la part de notre monde politique et doit être traité comme il le mérite avec une législation particulière.

Laisser un commentaire