Hotels

La naissance d’une classification commune européenne : HSU – HotelStars Union

189views

Depuis 2004, HOTREC et ses associations s’emploient à rapprocher les systèmes de classification des hôtels des différents pays européens. En 2009, 7 membres se sont engagés à appliquer des critères presque identiques pour la classification de leurs hôtels et ont créé Hotelstars Union sous le haut patronage de HOTREC.

Depuis sa création, 10 pays européens supplémentaires ont rejoint l’initiative. Aujourd’hui, l’Autriche, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Slovénie, la Suède et la Suisse appartiennent à la famille des étoiles.

S’y ajoutent comme observateurs les Fédérations Horeca de France, Georgie, Icelande, Irelande, Italie, Pologne et Slovaquie soit au total quelques 24 pays européens qui ont décidés d’appliquer les mêmes normes. Tous ces pays sont membres de Hotrec. Les 3 fédérations Horeca représentent la Belgique et FHB représente la Région de Bruxelles-Capitale.

La Région de Bruxelles appliquerait les classifications HSU à partir de juin 2019. Le projet d’ordonnance HotelStars 2015 vise à mettre en place un système de classement par niveaux de confort des établissements d’hébergement touristique enregistrés sous une des catégories définies par l’ordonnance du 08 mai 2014 et son arrêté d’application de 2016.  Depuis 2014, la COCOF (commission communautaire francophone) et la COCON (commission communautaire néerlandophone) n’ont plus octroyé de classifications.

Le positionnement de l’activité sur le marché est surtout important pour les petits établissements indépendants des grandes chaînes hôtelières. Le système de classification, passé aujourd’hui, le 15 février 2019, au Parlement pendant la séance plénière, s’intégrant parfaitement dans le marché international, à l’image des autres Communautés Wallonne, Flamande et Germanophone, s’inscrira dans le système HotelStars 2015.

Pour plus d’info, consultez la Capsule Juridique Horeca

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.