Bars à chicha

De nombreux bars à chichas sont apparus ces dernières années. Attention néanmoins à ce que la chicha au même titre que fumer le tabac ne peut être que consommée dans un espace spécialement destiné à cet effet et respectant une série de normes légales.

Cette façon de consommer du tabac ou des produits similaires est soumise à l’interdiction de fumer dans les lieux publics : le fumeur et l’exploitant peuvent tous deux être poursuivis pour avoir fumé ou laissé fumer la chicha dans un établissement. En effet, depuis le 1er juillet 2011, il est interdit de fumer du tabac, des produits à base de tabac ou des produits similaires dans tous les lieux fermés accessibles au public sans exception.

Il est cependant toujours autorisé :

  • de fumer en terrasse à condition qu’au moins un des côtés (ou parois) soit totalement ouvert. Il n’est pas suffisant d’ouvrir les fenêtres d’un local fermé ;
  • de fumer dans un fumoir, s’il répond aux conditions d’installation.

Dans tous les cas, la loi vous impose :

  • Placer des signaux d’interdiction de fumer à l’entrée et à l’intérieur de votre établissement pour que tout le monde puisse les voir ;
  • Retirer tout élément portant à croire que fumer est autorisé (ex : cendriers) ;
  • Respecter et faire respecter l’interdiction de fumer tout produit de tabac ou produit similaire (cigarette, tabac pour chicha, cigarette électronique, …) dans votre établissement ;
  • Préserver votre établissement de la fumée de tabac.
  • Exploitants de bars à chicha 5 Si votre établissement dispose d’un fumoir, celui-ci :
  • Doit être fermé par des murs et une porte qui doit toujours rester fermée (pour votre facilité, optez pour une porte qui se ferme automatiquement) ;
  • Doit occuper maximum 25 % de la superficie totale de votre établissement ;
  • Doit contenir un système d’extraction de fumée en état de fonctionnement ;
  • Ne peut proposer de service de boissons ou de nourriture. Le client peut toutefois emporter sa boisson. Le personnel de l’établissement peut uniquement venir nettoyer et débarrasser. Aucun service ne peut y être offert (p. ex. Télévision, jeux de hasard, distributeur automatique, …). Les employés d’un bar à chicha ne peuvent donc pas pénétrer dans le fumoir pour servir une chicha à la clientèle ;
  • Ne peut être une zone de passage vers un autre lieu public ou vers les WC.

Conditions d’exploitation

Un bar à Chicha est également considéré comme un bar/ café.

Si vous voulez exploiter un café en tant qu’indépendant, vous devez bien entendu disposer d’un numéro d’entreprise. Vous devez pouvoir démontrer votre connaissance en matière de gestion d’entreprise, par votre diplôme ou par votre expérience.

Dans le cas ou votre établissement possède un fumoir destiné à la Chicha ; vous devez disposer également d’une autorisation pour la fabrication ou la commercialisation de produits alimentaires, pour la vente de boissons spiritueuses, d’une attestation d’hygiène, d’une attestation d’urbanisme, d’une attestation de conformité en matière de sécurité d’incendie et d’un certificat de moralité.

Tenez compte également des règlementations locales en matière de nuisances sonores et heures d’ouverture et de fermeture. Très souvent vous conclurez en tant qu’exploitant des accords avec des brasseurs et autres fournisseurs qui peuvent dans certains cas être fort contraignants.

Si vous faites passer de la musique dans votre établissement, il faudra acquitter également les droits y afférent à travers la “Rémunération Equitable” à la SABAM.

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.