ActualitésCoronavirus

Une ville sans Horeca est une ville morte ! Nos demandes au gouvernement bruxellois !

406views

La Fédération Horeca Bruxelles a bien été reçue par le gouvernement bruxellois ce vendredi, et ce en présence des chefs de cabinet du Ministre Président Rudi Vervoort, de la Secrétaire d’Etat bruxelloise, en charge de la Transition économique Barbara Trachte, du Ministre bruxellois des Finances Sven Gatz et du Ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle Bernard Clerfayt.

Autour de cette table étaient également présents les syndicats qui ont pris la parole en soutenant les grandes enseignes et ont malheureusement oublié les indépendants. Ces derniers qui sont pourtant, tout autant que les grandes enseignes, des entreprises qui payent des d’impôts et des taxes. Ces même indépendants qui deviendront peut-être demain les plus grands pourvoyeurs d’emplois de notre région.

La Fédération Horeca Bruxelles réitère à nouveau sa demande de soutien financier pour l’Horeca au gouvernement de la Région Bruxelloise, en lui rappelant que l’Horeca est bien le 1er pourvoyeur d’emplois de cette région et que surtout nos restaurants représentent plus de 25000 salariés hautement, moyennement et peu qualifié.

Les demandes de la Fédération Horeca Bruxelles ? 

  • Obtenir une aide en fonction du chiffre d’affaires / équivalent temps plein. 
  • Revoir la norme des conditions d’octroi des aides. 
  • Élargir l’aide que les hôtels ont reçue, aux hôteliers et hébergements touristiques qui tombent sur l’ordonnance régionale de 2014-2016
  • Annuler totalement les charges sociales pour les deux trimestres de relance après l’obtention du seuil de vaccination minimale obligatoire pour éviter les contaminations. 
  • Déduire fiscalement les propriétaires qui annulent leurs loyers et baisser le précompte immobilier régionale de ces mêmes propriétaires en retour.
  • Mettre en place une ordonnance bruxelloise suite à l’avis positif de Brupartners et l’obligation de communiquer avec Actiris pour obtenir les postes des offres d’emplois. 
  • Prioriser les nouveaux demandeurs d’emploi et les salariés en situation de chômage forcent majeurs dans l’obtention des formations et mettre en place une allocation bruxelloise pour les soutenir financièrement. 
  • Soutenir financièrement l’assimilation par le gouvernement fédéral des primes de fin d’année et des vacances annuelles en ce y compris l’hôtellerie pour 2021. 
  • Supprimer les taxes communales en ce compris la taxe parking.

Une ville sans Horeca est une ville morte !

Il est du devoir de ce gouvernement de soutenir notre secteur, car, sans lui, demain cette ville sera une ville morte.

Si ces points ne sont pas obtenus, nous allons au-devant d’une catastrophe économique et sociale sans égal. 

Monsieur le Ministre Président, Mesdames, Messieurs les Ministres, il est donc de votre devoir de citoyen de soutenir ce secteur clé de l’économie et de la vie sociale bruxelloise. 

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.