ActualitésCoronavirus

L’HoReCa dénonce un faux accord.

801views

Suite aux annonces du gouvernement fédéral vis-à-vis des mesures adoptées aujourd’hui, la Fédération HoReCa Bruxelles ne peut s’empêcher de dénoncer un faux accord.  

La promesse du ministre Dermagne, de ne laisser personne sur le bas de la route, n’est pas respectée à partir du moment où le fond de garantie HoReCa ne reçoit les subsides suffisants pour couvrir les primes de fin d’année des 150.000 employés du secteur.  

Ce n’est pas moins de 54 millions € que les indépendants vont devoir trouver dans une trésorerie déjà mise à mal par les fermetures à répétition et les horaires réduits décidés par le politique. 

De même, la baisse de la TVA à 6%, qui était demandée pour valoriser le travail, s‘est vue balayée du revers de la main et nous laisse pantois quant aux réelles intentions du gouvernement.  

La Fédération concertera, avec le secteur, les éventuelles actions à mettre en place conjointement.  

“Il faut avoir le courage d’assumer
toute la responsabilité des actes 
que l’on a posés soi-même
sans jamais chercher ailleurs
d’autres coupables ou responsables. » 
Chrys Anagennao