Coronavirus

Coronavirus : la Belgique en phase 2 renforcée du plan de gestion de risque

133views

Le Comité de Concertation s’est réuni ce lundi 9 mars sous la présidence de la Première ministre, Sophie
Wilmès. L’objectif de cette réunion était de procéder à une évaluation précise de la situation en Belgique
en ce qui concerne le Covid-19.

Lors de cette réunion, il a été confirmé – conformément à l’analyse faite par le Risk Management Group
(RMG) – que la Belgique restait en phase 2 du plan de gestion de risque du SPF Santé publique. Les mesures
de containment sont toujours d’application. À cela, des mesures supplémentaires dites de social distancing
préparées par le RMG seront discutées lors du Conseil National de Sécurité de ce mardi 10 mars, en
présence des Ministres-présidents.

Le gouvernement fédéral a confirmé également qu’un marché public a été attribué pour l’achat de
masques chirurgicaux et FFP2. Un plan de répartition de ces masques entre les différentes entités du pays
est en cours d’élaboration par le RMG.

Il a été également demandé au Risk Management Group de coordonner le plan d’action et de prévention
renforcé pour les personnes fragilisées qui représentent des groupes à risque.

Dans cette optique, le Comité de Concertation a pris connaissance des recommandations faites quant à la priorisation des tests
et au développement de l’offre des laboratoires aptes à mener ces examens.

Avec le soutien des entités fédérées, la Première Ministre, Sophie Wilmès – en concertation avec ses
homologues du BENELUX – plaidera pour le maintien de la libre circulation des produits médicaux au sein
de l’Union européenne. À ce titre, la Première ministre a déjà eu un contact cet après-midi avec la
Chancelière allemande, Madame Angela Merkel. Une téléconférence est prévue ce soir avec les Premiers
ministres du Luxembourg et des Pays-Bas.

Enfin, le Comité a désigné deux porte-paroles interfédéraux en charge de l’information et de la
communication autour du Covid-19 en la personne de Steven Van Gucht (NL), président du Comité
scientifique sur le coronavirus, et Emmanuel André (FR), membre du laboratoire de référence sur le
coronavirus (KULeuven).

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.