Restaurants

L’activité d’un restaurant consiste à préparer des repas chauds ou froids, destinés à être consommés par les clients dans l’établissement. Par préparation on entend chaque acte qui contribue à la préparation du repas.

Le marché

En 2012 la Belgique comptait 30.738 restaurants. Cette même année, 3.044 nouveaux restaurants ont été ouverts, pendant qu’on en fermait 2.860. Cependant la crise économique se fait ressentir dans ce secteur également. Le pouvoir d’achat plus précaire pousse les ménages à diminuer le nombre de visites au restaurant pendant que la fiscalité des sociétés décourage les entreprises à inviter leurs clients au restaurant.

Le nombre de faillites dans ce secteur reste très élevé. Il y a plusieurs causes à ce phénomène: la première cause est certainement la méconnaissance de la gestion d’entreprise de nombreux restaurateurs enthousiastes. Aujourd’hui, le restaurateur doit avant tout être un chef d’entreprise.

Mais se rajoute à cela un environnement règlementaire et économique de moins en moins facile. Les coûts salariaux ont explosés et il devient de plus en plus difficile de trouver du personnel qualifié. L’introduction de systèmes de caisse fermés pour réduire la fraude est également une mesure qui met beaucoup de pression sur le secteur.

Conditions d’exploitation

Celle ou celui qui veut exploiter un restaurant doit bien entendu disposer des connaissances nécessaires en matière de gestion d’entreprise: l’exercice de toute activité commerciale ou artisanale requérant l’inscription à la banque-carrefour des entreprises nécessite la preuve de connaissances de gestion de base. Celle-ci peut être apportée sur base d’un diplôme ou d’une expérience professionnelle suffisante.

En tant que restaurateur, vous devez en outre pouvoir démontrer votre qualification professionnelle pour avoir accès à la profession. Par activité de restaurateur ou traiteur-organisateur de banquets, on entend celui ou celle qui d’une manière habituelle et indépendante, prépare des repas chauds ou froids destinés à être consommés sur place dans l’établissement ou à être servis par lui, sur commande, à l’extérieur de l’établissement. Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet sur le site du SPF Economie.

Vous devez également être en ordre avec un nombre d’attestations ou d’autorisations, notamment en matière de sécurité incendie, hygiène, alcool, environnement, SABAM….

 

Source : Le Moniteur belge du fonds de commerce et de l’entreprise 

Aspects financiers

La restauration reste à la fois un métier passionnant et de plus en plus difficile. Beaucoup de restaurateurs ont des difficultés à trouver un équilibre entre leur passion et les contraintes règlementaire et économiques qui y sont désormais associés.

L’investissement de départ est relativement important: non seulement il y a l’achat ou la location du lieu d’exploitation, mais également la décoration de la salle, l’équipement de cuisine, les installations frigorifiques…

Sachez cependant que les différentes organisations sectorielles et les fédérations horeca sont fort bien organisées. Elles disposent de conseillers qui peuvent vous aider dans la mise sur pied de votre restaurant et de vous orienter également dans les différentes aides à la création ou la reprise d’activités dans ce secteur.