CoronavirusFed Ho.Re.Ca.

La première phase du plan de relance tourisme a été lancée à Bruxelles !

230views

-> un plan tourisme qui pourra aider certains établissements Horeca qui dépendent de la clientèle touristique.

-> la mise en place d’une charte sanitaire et d’un label hygiène

-> lancement d’une grande campagne de marketing pour la promotion de la destination auprès du public belge et du public international

-> la réduction du prix de la Brussels Card 48h afin d’inciter les visiteurs à profiter des nombreuses activités des opérateurs touristiques proposant des services via cette carte.

-> mise en place de fonds pour équiper les attractions touristiques, culturelles et patrimoniales en matériel d’hygiène et en signalétique de distanciation ;

-> mise en place de fonds pour permettre aux opérateurs touristiques, culturels et patrimoniaux de s’offrir des services « touchless » et d’autres services de présentation numériques ;

-> mise en place de fonds pour aider les événements se déroulant sur le territoire de la Région, à s’équiper en matériel d’hygiène, de comptage, de protection, de sécurité, etc.

Une place cruciale dans l’économie bruxellois !

La crise sanitaire liée au coronavirus a entraîné un arrêt complet des activités touristiques, événementielles et culturelles en Belgique et en Europe à la suite des mesures d’urgence prises pour endiguer la pandémie.

Le Gouvernement bruxellois en a approuvé la première phase avec une série de mesures pour un budget de 7 millions d’euros.

Les secteurs touristiques, événementiels et culturels occupent une place de plus en plus importante à Bruxelles.

Ces dix dernières années, le nombre de nuitées passées par les touristes dans la Région-capitale (près de 9,5 millions) a progressé en moyenne de 5,88% par an, soit plus du double du rythme de croissance de l’ensemble du PIB régional sur la même période, et ce, malgré les attentats de 2016. Par ailleurs, nos musées et attractions ont accueilli plus de 5 millions de visiteurs en 2019.

Cette fréquentation touristique a un impact non-négligeable sur l’économie régionale.

En effet, les visiteurs de la Région bruxelloise y ont dépensé 2 milliards d’euro en 2018. Également à l’origine de nombreux emplois directs et indirects, ce secteur souffre de l’arrêt des activités. Un grand nombre de personnes se retrouvent aujourd’hui en chômage économique.

Sans le retour, au moins partiel, de visiteurs ou sans la réouverture de l’activité touristique par l’employeur qui ne pourrait garantir la sécurité, leur activité professionnelle est menacée.

Un plan de relance en deux phases !

Le plan  de relance du tourisme sera décliné en deux phases, la première ayant été approuvée.

Elle regroupe un ensemble de mesures dont:

  • la mise en place d’une charte sanitaire et d’un label hygiène
  • le lancement d’une grande campagne de marketing pour la promotion de la destination auprès du public belge et du public international
  • la réduction du prix de la Brussels Card 48h afin d’inciter les visiteurs à profiter des nombreuses activités des opérateurs touristiques proposant des services via cette carte.

Il est également prévu de mettre en place des mesures concrètes pour soutenir les acteurs dont:

  • fonds pour équiper les attractions touristiques, culturelles et patrimoniales en matériel d’hygiène et en signalétique de distanciation ;
  • fonds pour permettre aux opérateurs touristiques, culturels et patrimoniaux de s’offrir des services « touchless » et d’autres services de présentation numériques ;
  • fonds pour aider les événements se déroulant sur le territoire de la Région, à s’équiper en matériel d’hygiène, de comptage, de protection, de sécurité, etc.

La seconde phase avec notamment des mesures pour équiper les opérateurs en technologie numérique et des mesures de soutien aux congrès et réunions de plus de 200 participants avec nuitée, sera intégrée dans le cadre du plan de relance et de redéploiement en cours d’élaboration.

Rudi Vervoort : “une urgence économique pour le tourisme !”

“Le Ministre-Président Rudi Vervoort : « Le secteur touristique, événementiel et culturel est d’une importance capitale pour notre Région. Alors qu’ils sont à l’origine de nombreux emplois directs et indirects et contribuent indéniablement à l’image et au rayonnement international de Bruxelles, les opérateurs touristiques, événementiels et culturels vivent une crise sans précédent.

L’urgence économique dans laquelle ils se retrouvent nécessitait un plan de relance ambitieux pour soutenir et informer au mieux les acteurs impactés, pour rassurer et attirer à nouveau les visiteurs bruxellois, belges puis étrangers et pour permettre aux acteurs d’accueillir ces derniers en garantissant au maximum leur sécurité et celle des travailleurs”.

Sven Gatz : “Notre vaste secteur touristique mérite d’être soutenu”.

« nous voulons aider le tourisme dans toutes ses facettes allant de l’hôtellerie, aux musées en passant par le secteur de l’événementiel, les centres de congrès ou encore les guides touristiques à reprendre aussi vite que possible, y compris durant les restrictions liées au coronavirus encore en vigueur. Notre vaste secteur touristique et culturel bruxellois, qui est passé ces dernières années à près de 60.000 employés et 7.000 indépendants, mérite d’être soutenu. » ajoute Sven Gatz, le Ministre du Budget, des Finances et de l’Image de Bruxelles.

Barbara Trachte : “Il faut maintenant tout faire pour encourager les Bruxellois, les Belges et les touristes étrangers à faire revivre Bruxelles”.

« Le secteur Horeca est sans conteste l’un des secteurs qui a le plus souffert de la crise. Il faut maintenant tout faire pour encourager les Bruxellois, les Belges et les touristes étrangers à faire revivre Bruxelles en retournant dans nos cafés, nos restaurants, nos hôtels, nos institutions culturelles… Ce plan de relance du tourisme permettra aussi de donner une bouffée d’oxygène aux petits commerces locaux qui, eux aussi, en ont bien besoin », explique Barbara Trachte, Secrétaire d’Etat à la Transition économique.

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.