Fédération Horeca Bruxelles Nouvelles Actualités « À partir de maintenant, les permis d’urbanisme régionaux peuvent être rentrés digitalement »
Actualités Politique

« À partir de maintenant, les permis d’urbanisme régionaux peuvent être rentrés digitalement »

table ronde - Café Beguin - Pascal Smet

©Vanille Dujardin

Pascal Smet, le Secrétaire d’Etat à la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l’Urbanisme et du Patrimoine, a rejoint la Fédération Horeca Bruxelles et plusieurs représentants du secteur Horeca lors de la Table Ronde du 5 octobre au Café Beguin. Celui-ci était accompagné de Simon Thielen et Thibault Parent, deux collaborateur de fond du Cabinet Urbanisme.

Après avoir fait un tour de table, Ludivine de Magnanville, présidente de la Fédération Horeca Bruxelles, a ouvert la discussion à propos de la crise énergétique et l’urbanisme. Le Secrétaire d’Etat et ses collègues se sont immédiatement montrés très ouverts au débat et plusieurs choses se sont mises sur la liste des to-do’s du Cabinet.

Urbanisme

Bonne nouvelle pour tous ceux qui en ont marre d’envoyer plusieurs courriers afin d’obtenir une demande de permis urbanisme. « À partir d’aujourd’hui, les permis d’urbanisme régionaux peuvent être rentrés de manière digitale », annoncent Pascal Smet et ses collègues. « Et nous espérons que ce soit aussi le cas pour les permis communaux en 2023 ».

table ronde - Café Beguin - Pascal Smet

Que ce soit les représentants du Cabinet, le secteur ou la fédération, tout le monde est d’accord sur une chose : il y a un manque d’accompagnement pour tout ce qui concerne les demandes de permis et les bâtiments classés. C’est pourquoi Ludivine de Magnanville a été invitée à participer à la modification de l’arrêté de 2002 concernant les permis urbanistiques.

Crise énergétique

Concernant les permis terrasses, le Secrétaire d’Etat est d’accord qu’il y a encore du pain sur la planche. « Je suis pour une ville, une région », explique-t-il. « Il faut unifier les taxes et autorisations dans les communes. » Pour cela, il propose de faire un cahier des charges avec des exemples concrets d’autorisation (ou de refus) de terrasses dans certaines communes. « Pour les chaufferettes, je suis du même avis, les règles doivent être uniformes. »

Pour les permis d’’installation de panneaux solaires, Pascal Smet est étonné d’entendre que les communes ne savent pas ce qui est légal ou pas. « Nous allons faire une note afin de bien informer tout le monde », promet-il. Entre-temps, il précise donc qu’il est autorisé d’installer des panneaux solaires sur les toitures visibles aussi, à conditions que certaines règles soient respectées.

Plusieurs autres problématiques ont également été abordées, comme la communication compliquée avec le SIAMU et l’application du PRAS (Plan Régional d’Affectation du Sol) qui favorise des résidences touristiques clandestines.

Quitter la version mobile