Restaurants

Tournée Minérale 2019 : Le sans alcool – une clientèle à attirer ?  

251views

Durant ce mois de février 2019, la 3e édition de la « Tournée Minérale » – une initiative de la Fondation contre le Cancer – va à nouveau  mettre la population au défi de ne pas boire d’alcool pendant un mois.

Cette année, les 3 fédérations Horeca de Belgique se sont jointes afin de mettre à disposition de leurs membres conseils et astuces et proposer des alternatives de qualité.

Pour rappel, en 2018, 70 % des établissements Horeca qui avaient élargi leur offre ont vu leurs consommations d’alternatives sans alcool, fortement augmentées – une opportunité est donc à saisir.

Attirer un nouveau segment de client ?

Qu’on le veuille ou non, entre les contrôles d’alcoolémie et les raisons de santé ; la consommation d’alcool est en diminution constante.

Cette nouvelle tendance, d’un groupe toujours plus important de personnes qui consomment peu d’alcool, est donc à prendre en compte. Une réalité que le groupe mondial AB/Inbev n’a pas oubliée avec une large part de son catalogue consacrée aux boissons non alcoolisées.

Une offre de boissons sans alcool variée et de qualité peut donc offrir à votre établissement Horeca une nouvelle clientèle en offrant une valeur ajoutée à cette dernière.

Un guide d’inspiration pratique ?

Le guide d’inspiration fourni par la Fédération Horeca Bruxelles rassemble des conseils pratiques, des « basiques » aux conseils sur la préparation des mocktails, en passant par l’upselling, qui aideront le gérant d’établissement Horeca à constituer une carte de boissons sans alcool de qualité.

Du Win – Win pour l’Horeca ?

 Horeca Tv a interrogé la Dr Anne Boucquiau Manager de l’équipe des Experts et Porte-Parole francophone de la Fondation contre le Cancer afin d’en savoir plus sur les objectifs et l’avenir de cette Tournée Minérale.

Elle précise que, si l’Horeca est reconnu comme jouant un rôle de santé avec la distribution des produits sans alcool, et des économies en soins de santé qui en résulteront, l’État devra adapter ces taxations en conséquence (par exemple sur la patente) afin de compenser les pertes.

Ne pas oublier son contrat d’achat !

Comme le rappel le guide en question : si vous avez un contrat d’achat avec un brasseur ou un négociant en boissons, lisez attentivement votre contrat pour contrôler quelles boissons de quelles marques vous pouvez vendre.

Le code de bonne conduite relatif aux contrats d’achat de boissons est en vigueur depuis le 1er mars 2016 pour tous les nouveaux contrats et s’applique à tous les contrats existants depuis le 1er mars 2018. En vertu du code de bonne conduite, les boissons fraîches, mais aussi le café et ses variétés, restent l’exclusivité du brasseur ou du négociant en boissons. Seules les boissons chaudes n’appartenant pas à la catégorie « café et variétés » ne sont pas concernées par cette exclusivité et peuvent être vendues librement.

Si vous avez des questions sur le code de bonne conduite ou sur votre contrat d’achat de boissons, vous pouvez contacter la Fédération Horeca Bruxelles.

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.