• Paulo Tomaz
  • Pas de commentaire

Les Belges favorables aux cafés non-fumeurs

Selon une récente enquête menée auprès de plus de 4.000 Belges pour la Fondation contre le Cancer, 73% des Belges sont favorables à des cafés sans fumée.

Ils étaient 65% en 2010 et moins de la moitié (49%) en 2004. Les jeunes (15-24 ans) sont les plus favorables à cette interdiction (78%). Dès le 1er juillet, la Belgique sera le 20e pays européen à généraliser l’interdiction de fumer dans le secteur Horeca.
 
Selon les résultats de ce sondage présentés mercredi, près de la moitié (46%) des fumeurs sont favorables à des cafés sans fumée. Parmi les non-fumeurs, ils sont huit sur dix à soutenir la nouvelle réglementation. Neuf Belges sur dix reconnaissent que le tabagisme passif dans les cafés peut provoquer un cancer des poumons chez ceux qui y travaillent.
 
Six sur dix estiment qu’une interdiction de fumer dans les espaces publics, dont les cafés, permettrait de réduire le nombre d’attaques cardiaques. Ces résultats sont encourageants pour la lutte contre le tabagisme, estime la Fondation. Ils étonnent toutefois le tabacologue à la Fondation contre le Cancer Juan Coulon, dont les patients ne semblent pas aussi convaincus des dangers du tabagisme passif.
 
“On estime qu’entre 18.000 et 20.000 Belges meurent chaque année du tabagisme actif et 2.000 du tabagisme passif. Mais ces derniers chiffres sont probablement sous-estimés”, a indiqué M. Coulon. 96% des sondés, dont 92% des fumeurs au quotidien, considèrent qu’il est plus agréable de se rendre dans un restaurant non-fumeurs. L’interdiction de fumer dans les restaurants est entrée en vigueur en 2007. (belga/mb)

Laisser un commentaire