ActualitésCoronavirus

“LAISSEZ-NOUS TRAVAILLER !”

51views

 

C’EST LE CRI LANCÉ PAR TOUT LE SECTEUR HORECA ET PAR LA VOIX DE LA FÉDÉRATION HO.RE.CA BRUXELLES !

Article – Source : https://horecamagazine.be/

Nous recevons ce jour Mr Philippe Trine, Président f.f. et Mr Fabian Hermans, Administrateur de la Fédération Ho.Re.Ca Bruxelles.

Mr Herman, plus encore que des aides temporaires, vos membres demandent aujourd’hui simplement à ce qu’on les laisse travailler ?

F.H. Oui, c’est un appel clair lancé au (futur) gouvernement : il faut à tout prix permettre au secteur de travailler, il faut arrêter de faire peur aux gens. Trop de clients hésitent à revenir dans les restaurants. Or le secteur a pris les mesures nécessaires pour travailler de manière sûre. Vous savez, aucun secteur n’est autant contrôlé sur le plan sanitaire que l’horeca ! Pour l’anecdote, j’ai un jour comptabilisé le nombre de fois où je m’étais lavé les mains sur une journée en cuisine, j’avais dépassé les 40 ! Les chiffres le prouvent, la restauration n’est pas un endroit plus qu’un autre, vecteur de transmission du virus.

P.T. Nous ne nions pas que la Covid-19 soit dangereuse…  nos membres aussi en sont bien conscients. Aucun restaurateur ne veut que ses clients soient malades bien entendu ! Donc le secteur a fait les investissements, a pris les mesures nécessaires. Par contre la communication au niveau des autorités a été catastrophique. Nous avons 4 virologues officiels. Si vous les placez tous autour de cette table, vous verrez qu’ils donnent tous une version différente !

Avec ces bulles de 5 maximum, Bruxelles qui est passée en zone rouge… au lieu de récupérer la clientèle lors du déconfinement, les restaurants ont encore perdu de nombreux clients. Sans parler des touristes qui ne vont pas s’aventurer en zone rouge ! Pour les hôtels c’est un bain de sang. Malheureusement on ne voit encore que la partie apparente de l’iceberg. D’ici la fin de l’année, on attend entre 30 et 40% de faillites dans le secteur horeca sur Bruxelles.

AFSCA, terrasses et chômage économique

P.T. Nous sommes au taquet pour négocier de nouvelles aides pour le secteur.  Nous avons obtenu que la contribution à l’AFSCA soit supprimée pour cette année, que la taxe sur les terrasses soit divisée par 2. Nous nous battons maintenant contre l’assimilation de la période de chômage pour force majeur à une période de prestation. Nous ne sommes pas contre l’idée de payer les primes de fin d’année bien entendu … quand le restaurateur fait du chiffre ! Mais comment voulez-vous qu’il paie une prime à ses employés quand il a facturé zéro ?

Nous avons donc déposé un recours en annulation.

Nous avons entendu que vous mettiez en place une class action contre la Sabam ?

F.H. C’est inouï. La Sabam facture comme si de rien n’était, des établissements qui sont fermés depuis des mois ! Et non ne parle pas de petits montants (certains bars ou discothèques paient jusqu’à 9.000 € par mois … encore aujourd’hui pour un établissement qui est fermé depuis le début du confinement!). Nos tentatives de conciliation ont été vaines, donc nous allons en justice avec plusieurs de nos membres. Nous allons l’emporter sans aucun doute, c’est une question de bon sens.

Quelles sont d’après vous les aides dont pourra encore bénéficier le secteur de l’horeca dans les mois qui viennent ?

P.T. En Wallonie, une deuxième prime Covid de 3.500 € a été votée. Elle devrait être payée pour mi-octobre.

Pour Bruxelles : une deuxième prime devrait être octroyée également. Nous attendons des nouvelles de la part des instances régionales. Nous vous tiendrons au courant bien entendu !

Votre message au monde politique ?

F.H. L’horeca représente 18 milliards par an, 180.000 salariés directs, 60.000 indépendants, 200.000 emplois indirects (producteurs, éleveurs, grossistes et fournisseurs. L’Horeca est le premier employeur de la région bruxelloise. Il faut arrêter de sous-estimer son importance. Notre principale demande est élémentaire : LAISSEZ-NOUS TRAVAILLER !

Texte : PVW

Source : https://horecamagazine.be/

Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.