Défense du petit commerce: « Quand piétonnier rime avec écrasé »

11 septembre 2018

Virginie Monu exploite "Jour de Fête", un restaurant situé sur le Boulevard Anspach, au coeur du piétonnier bruxellois. À l’instar d’autres restaurants ou commerces du centre de Bruxelles, le restaurant « Le Jour de Fête » souffre actuellement d’une perte de chiffre d’affaires. À la suite du reportage du journal télévisé RTL du 28 août relatif au problème du restaurant Jour de Fête et de l’interview de sa propriétaire Virginie Monu, la Fédération Horeca Bruxelles s’est rendue sur place avec Madame Marion Lesmere, l’Échevine du Commerce à la Ville de Bruxelles, afin de trouver une solution à cette problématique. 

La Fédération Horeca Bruxelles n’accepte pas qu’un restaurant en ordre avec la législation risque ainsi la faillite par cause du piétonnier et considère que les conséquences de délais trop importants du piétonnier doivent interpeller les autorités. La Fédération Horeca Bruxelles a pris contact avec le Ministre Fédéral des PME et des Indépendants, Monsieur Denis Ducarme, qui recevra personnellement Madame Monu. 

 

D’ores et déjà, la Fédération Horeca Bruxelles a pris contact avec la SRIB et son Ministre de tutelle, Monsieur Didier Gosuin, afin de trouver une solution financière.  Emue par l'élan de solidarité généré par son appel au secours, Virginie Monu assure que son combat consiste avant tout à faire comprendre aux élus que "les petites PME ont besoin de soutien car elles créent de l'emploi. Pour cette commerçante qui a perdu 70% de son chiffre d'affaires cet été à cause des travaux du piétonnier, « les charges patronales doivent à présent être adaptées à la réalité ».

Horeca TV

Nous Contacter

FR : + 32 2 513 78 14

NL : + 32 2 513 19 87

________________________

Fax : + 32 2 503 57 17

________________________

[email protected]

NOS MAGAZINES EN LIGNE

Webp.net resizeimage    Webp.net resizeimage 2   Webp.net resizeimage 3

 

 

Recherche par mots-clés