Le caviar belge fête ses 15 ans d’existence

Published in Restaurants
Written by  4 janvier 2018
Rate this item
(0 votes)

Une idée produit pour votre établissement Horeca ?

La parfaite alternative locale et durable aux œufs d’esturgeon  mondialement célèbres connait un succès croissant[1] dans la haute gastronomie belge et étrangère.

Le caviar, avec les Fêtes de fin d’année en vue, son nom à lui seul donne déjà l’eau à la bouche aux gastronomes les plus exigeants. Mais beaucoup parmi nous associent les œufs d’esturgeon à un délice exclusif pratiquement impossible à trouver désormais. C’est logique, car le CITES – l’accord Convention on International Trade in Endangered Species – interdit depuis 2006 la capture d’esturgeons dans la mer Caspienne. Le commerce de caviar sauvage est par conséquent interdit par la loi. La bonne nouvelle, cependant, c’est que l’alternative durable existe près de chez nous : tout aussi délicieuse et 100% belge. L’âge d’or du caviar n’est pas terminé, au contraire, les œufs d’esturgeons “élevés chez nous” ont un bel avenir devant eux.

15 ans de caviar belge : l’alternative locale et durable

Nous sommes en 2002. Royal Belgian Caviar met sur le marché le tout premier et unique caviar belge à ce jour. La jeune entreprise de Turnhout, cependant, ne s’est pas lancée à la légère.

Le projet, en effet, est né au début des années 90 lorsque de jeunes entrepreneurs (le CEO F. Joosen et le biologiste W. Verdonck) réalisent que le caviar sauvage n’en a plus pour très longtemps et décident de se lancer dans une alternative basée sur l’aquaculture. Avec détermination, rigueur et patience, ils démarrent l’élevage des esturgeons. Et ils ont raison.

Ces dernières décennies, en raison de la surpêche, de la pollution et de la construction de barrages (empêchant les esturgeons d’atteindre leurs frayères), les esturgeons sont fortement menacés dans leur habitat naturel. C’est la raison pour laquelle ces poissons préhistoriques sont reconnus en tant qu’espèce protégée et la récolte et la vente de caviar sauvage de la mer Caspienne est, par conséquent, interdite. La seule alternative depuis est l’aquaculture : la production de caviar d’esturgeons d’élevage.

100% belge

Royal Belgian Caviar anticipe parfaitement cette évolution. Durant les douze années de préparation intensive, un propre stock de géniteurs a été constitué à partir de différentes espèces d’esturgeon. Pour garantir une qualité optimale, les entrepreneurs n’ont rien laissé au hasard. Les esturgeons sont ainsi nourris avec une alimentation à la composition optimale, produite par l’entreprise elle-même.

Cédric Paquet, Commercial manager de Joosen-Luyckx Aqua Bio, l’entreprise derrière la marque Royal Belgian Caviar, a une vision claire de la façon dont la production de caviar peut être assurée aujourd’hui et à l’avenir, sans concéder à la qualité.

“Nous avons notre propre stock de géniteurs réparti dans plusieurs viviers naturels en Flandre et élevons nos propres jeunes esturgeons à Turnhout. Ainsi, la population sauvage n’est plus sous pression”.

Processus d’élevage sensible

Pour obtenir le goût typique et exclusif du caviar, le processus d’élevage et la préparation doivent se dérouler sans accroc. Il faut énormément de savoir-faire et d’expertise pour continuer à optimiser la méthode de préparation traditionnelle ancestrale.

Chaque étape du processus de production est suivie avec précision, de la fécondation des œufs à la récolte finale du caviar. Royal Belgian Caviar examine et sélectionne les esturgeons individuels sur base de leur taille, de leur robustesse et du goût de leurs œufs.

Outre l’alimentation et les conditions d’élevage des esturgeons qui sont déterminantes pour le goût, la qualité de l’eau doit être contrôlée et optimisée de manière continue. Grâce à ces conditions parfaites, Royal Belgian Caviar parvient à égaler le goût et la qualité du caviar issu de la capture sauvage traditionnelle.

Large assortiment

Le caviar belge est tout sauf un produit uniformisé. Royal Belgian Caviar propose ainsi pas moins de six variétés différentes, dont le mondialement célèbre Beluga. “En fonction de l’espèce d’esturgeon, nous devons attendre au moins 5 à 10 ans avant de pouvoir récolter notre caviar. Pour le caviar le plus exclusif, le mondialement célèbre Beluga, issu de l’esturgeon Beluga, cela va même jusqu’à 18 ans. A cet âge, l’esturgeon pèse environ 170kg et mesure près de 3 mètres de long” poursuit Cedric Paquet.

Renommée internationale et de grands chefs belges pour ambassadeurs

La qualité irréprochable et la méthode de production traditionnelle et durable de Royal Belgian Caviar ont très vite connu le succès escompté. En Belgique comme à l’étranger (avec pour marchés entre autres, le Japon, la Corée du Sud, Singapour, les pays scandinaves, le Royaume-Uni, la Suisse, la France, l’Espagne, les Etats-Unis,...), la marque belge est extrêmement appréciée pour sa qualité unique et surtout constante.

De grands chefs belges comme Peter Goossens, Gert De Mangeleer, Roger Van Damme, Bert Meewis, Nick Bril, Tim Boury et beaucoup d’autres ont vite appris à apprécier “l’or noir”  belge et le mettent toujours à la carte depuis.

Source : www.royalbelgiancaviar.be

[1] Les ventes de caviar belge sont passées de 200 kg en 2002 à près de 4 tonnes en 2017

Horeca TV

Nous Contacter

FR : + 32 2 513 78 14

NL : + 32 2 513 19 87

________________________

Fax : + 32 2 503 57 17

________________________

[email protected]

NOS MAGAZINES EN LIGNE

Webp.net resizeimage    Webp.net resizeimage 2   Webp.net resizeimage 3

 

 

Recherche par mots-clés