Hébergements touristiques : Les hôtels retrouvent leur liberté tarifaire !

Published in Hôtels
Written by  23 novembre 2017
Rate this item
(0 votes)

Une victoire de la Fédération Horeca Bruxelles, en partenariat avec les Fédérations Horeca Flandre et Wallonie, qui luttent ensemble au quotidien pour simplifier la rentabilité et la solvabilité des hôtels et hébergements touristiques.

Les hôtels pourront bientôt proposer des prix inférieurs aux agences de réservation.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Économie et des Consommateurs Kris Peeters  et le Ministre des Classes Moyennes Denis Ducarme ont aujourd’hui présenté, au conseil des ministres, un projet de loi permettant aux exploitants d’hébergements touristiques de publier librement leurs propres tarifs sur leur site web.

Selon le Ministre Kris Peeters : « Cette initiative permet de mettre fin au déséquilibre entre les exploitants d’hôtels et autres et les opérateurs de plateformes, et renforce la liberté d’action des dits exploitants. C’est également positif pour les consommateurs puisqu’ils peuvent à présent obtenir de meilleurs prix via les sites web d’hôtels et d’autres hébergements touristiques ».

Pour le Ministre Denis Ducarme : “Cette loi permettra d’assurer une saine concurrence dans ce secteur au bénéfice à la fois des hôteliers et des consommateurs. Les hôteliers retrouvent la liberté de fixer leurs prix. Les consommateurs auront la possibilité de réserver un hébergement au prix le plus avantageux. »

Dans les faits, il s’agit de la suppression pure et simple de la clause de parité étroite, qui contraint les exploitants d’hôtels à ne pas mettre sur leur site internet des prix de location de chambres inférieurs à ceux affichés par les centrales de réservations en ligne, par exemple booking.com.

Cette clause qui n’est plus appliquée en France ou en Hollande est dénoncée par le Ministre Durcarme, qui la décrit comme “dangereuse pour la viabilité du secteur hôtelier” et souligne que  “ces plateformes n’ont pas à fixer les prix”.

 « Une grosse avancée pour le secteur ! »

Pour le Vice – Président de la Fédération Horeca Bruxelles, il s’agit d’une grosse avancée pour le secteur de l’hébergement touristique qui doit faire face à la position dominante de booking et à des taux de commission renversants. Selon lui, ces pratiques grignotent en effet 15 à 25 % du chiffre d’affaires de certains hôteliers.

Aujourd’hui, les plateformes de réservation sont omniprésentes sur le marché de la location d’hébergements touristiques. Les exploitants (dont la plupart sont des PME) sont devenus économiquement dépendants.

En réaction, les Fédérations Horeca (Bruxelles, Wallonie et Flandre) avaient depuis longtemps formulé des plaintes à propos des conditions contractuelles des opérateurs de plateformes de réservation en ligne.

CT

Horeca TV

Nous Contacter

FR : + 32 2 513 78 14

NL : + 32 2 513 19 87

________________________

Fax : + 32 2 503 57 17

________________________

[email protected]

NOS MAGAZINES EN LIGNE

       

 

 

Recherche par mots-clés