Café – comment réinventer son café ?

Published in Cafés
Written by  30 juin 2017
Rate this item
(0 votes)

La Fédération Horeca Bruxelles vous apporte des solutions !

L’avenir des cafés ?

Pour le Président de la section café de la Fédération Horeca Bruxelles, Jean – Marie Dewandeleer, le futur des cafés c’est assurer la rentabilité et innover.

Au niveau rentabilité, il faut, selon lui, réformer son outil de travail sur base d’une étude de fond des charges et des pertes de son établissement, à l’aide d’un audit.Cet audit, doit être effectué par un spécialiste, connaissant bien le secteur Horeca et ses normes. De l’évacuation de l’eau, à la facilité d’entretien, en passant par une rénovation de l’électricité, la décoration ou l’agencement des lieux, rien ne doit être laissé au hasard afin de simplifier le travail du gérant de l’établissement.

Au niveau innovation, le Président de la section Café propose trois pistes pratiques: fumoir, Keygeg, Draftbeer. 

Priorité fumoir :

Selon Monsieur Dewendeleer, face à la problématique d’une baisse de la clientèle fumeuse, le fumoir est une alternative solide, qui peut offrir un plus à son établissement.  

Pour rappel, le fumoir doit être un endroit :

  1. Identifié clairement comme local réservé aux fumeurs.
  2. Limité uniquement à la consommation de boissons.
  3. Aéré : c’est-à-dire muni d'un système d'extraction ou d'épuration d'air.
  4. Séparé du reste de l’établissement, pour ne pas gêner les « non-fumeurs ».

Le fumoir ne peut donc être une zone de passage.

  1. Spécifique – les serveurs ne peuvent y accéder ou venir débarrasser.

Le client doit donc de lui-même s’y servir.

Le café de papa, c’est fini !

Pour le Président de la section café : « servir une pils et 3 morceaux de fromage, ce n’est pas la vocation des cafés ! Il ne faut plus refaire le café de papa ! ». Pour lui, il faut donc clairement trouver de nouvelles idées.

Le tout en ne faisant surtout pas la même chose que les autres.

Dans cette optique, la tendance Draft Beer – ou bière au fût ou « Beer on tap », extrêmement populaire à l’étranger (notamment aux États-Unis) devient de plus en plus populaire en Europe et en Belgique.

Avec le développement des Nano-Brasseries et Micro-Brasserie, les Draft Beer ont le vent en poupe et il est désormais possible de déguster des bières artisanales du monde entier ! La nouvelle tendance ce sont donc des bars avec 15 pompes minimum qui proposent des bières chaque semaine de pays différents!

Pour doper l’effet bière artisanale, la bière peut être conditionnée dans des fûts KeyKeg ou des systèmes comme celui d’IFK pour « In Fridge Keg », qui peuvent révolutionner le secteur des cafés – bars – tavernes.

Ces systèmes offrent en effet de très nombreux avantages :

  • Économies significatives par une diminution de la perte de bière et de la diminution des coûts d’électricité. 50% de pertes de bière en moins (mini conduite, très peu de vidange)
  • meilleure fidélisation du client par un renforcement de la qualité de la bière comme du service.
  • Une excellente conservation, qui permet de garder une qualité maximale des bières pendant 21 jours.
  • Circuit court entre la pompe à bière et le fût en lui-même.
  • Nettoyage plus rapide et plus facile d’entretien, car les tuyaux de raccordement sont très peu salis par l’usage.
  • 70% des consommateurs préfèrent la bière en fût avec ce système.
  • Augmentation de 30 % de la consommation de bière au fût.
  • Fût plus facile à changer, car pesant moins
  • Pression constante

Des exemples à suivre ? Un pionnier à Bruxelles !

Le Moeder Lambic est sûrement un des pionniers à Bruxelles proposant un grand choix de bières

à la pression avec une conservation et une qualité maximale.

Récemment Le B 28 à la gare Centrale s’est ouvert. Il propose une cuisine Belgo-Italienne et Bio.

Une chambre froide et de l’air comprimé permettent de servir 24 bières à la pompe avec une qualité

optimale. (12 bières Sugar Free de Caulier 28 et d’autres bières artisanales venues de l’étranger)

C’est le fruit d’une association entre le Brasseur Caulier 28 et un groupe italien.

Ils ont déjà ouvert deux Bar-Resto en Italie.

Des aides publiques pour ces investissements ?

La Fédération Horeca Bruxelles peut vous orienter !

Des aides publiques sont accessibles pour les audits par un expert et pour ce genre d’investissement.

La Fédération Horeca Bruxelles, en collaboration avec UPHTC, offre d’ailleurs à ses membres, une orientation et une simplification du travail administratif lié à ses aides.

Dans ce contexte, entre autres possibilités, on peut citer : l’isolation thermique de son établissement, le renouvellement de son éclairage vers une installation plus économe en énergie, l’installation de dispositif permettant de limiter les pertes ou de réduire la consommation d’énergie des processus de production…etc.

En quoi la Fédération Horeca Bruxelles soutient-elle les cafés ?

Monsieur Dewandeleer rappelle que la Fédération Horeca Bruxelles :

  • Apporte à ses membres intéressés des conseils comme des contacts sur l’innovation ou la rénovation de son établissement Horeca.
  • Dispose d’un guichet d’entreprise pouvant répondre à toutes les questions administratives de personnes voulant ouvrir leur café ou un autre type d’établissement Horeca.
  • Fournit des guides HACCP pour se mettre aux normes de l’AFSCA et réussir ses contrôles.

« Les cafés doivent se réinventer ! »

Pour le Président de la section café de la Fédération Horeca Bruxelles, il est donc clair que le secteur des cafés est à un tournant et doit se renouveler et se moderniser. La Fédération Horeca Bruxelles entend aider ses affiliés comme le secteur des cafetiers à relever ce défi.

 

CT