Hébergements touristiques – L’Horeca bruxellois a besoin de se renouveler

Published in Hôtels
Written by  31 mai 2017
Rate this item
(0 votes)

 

L’Horeca bruxellois a besoin de se renouveler - une nécessité positive.

  • Investir dans le renouvellement de l'hébergement et dans la formation.
  • Créer un fond budgétaire pour aider les investissements ou les rénovations lourdes.
  • Aider aux investissements indispensables à la mise à niveau de l’hébergement touristique face aux normes d’accueil européennes.


Par leurs décisions, les instances politiques de la Région sont le moteur indispensable au développement du Tourisme et de ses acteurs.

La Fédération HoReCa Bruxelles doit être les rouages de cette machine Win Win, tout en étant source de suggestions et d’informations, en toute transparence afin que le Politique prenne les meilleures décisions

À l’aube de la mise en place de labels spécifiques européens dans l’hébergement touristique, la restauration ou les débits de boisson, le sous-investissement dans les infrastructures d’accueil bruxellois devient criant.

L’HoReCa a besoin d’investir dans ses outils d’accueil et dans l’Humain par des mises en formation adaptée.

Les petits hôtels bruxellois de 1,2 ou 3 étoiles, souffrent particulièrement de ce manque d’innovation qui les contraint à être « à la traîne » face à des villes concurrentes comme Paris, Londres ou Berlin,  en constante évolution.     

Des subsides à la rénovation indispensables  

Dans ce contexte, la Fédération suggère la mise en place des subsides à la rénovation comme cela existait dans un passé pas si lointain.

Le pouvoir organisateur pourrait soutenir activement ces investissements indispensables à la mise à niveau de l’Hébergement touristique par des subsides à la rénovation d’infrastructures d’accueil ayant leur siège social situé en Région de Bruxelles Capitale.

La région de Bruxelles - Capitale se doit en effet, d’investir dans le Tourisme et dans ses infrastructures tant publiques que privées afin de valoriser son patrimoine et ses acteurs touristiques.

Bruxelles, Capitale de l’Europe, doit ainsi améliorer sa destination, afin de développer les tourisme d’affaires et de loisirs, source de vie du secteur Horeca.

Ce même secteur Horeca qui aura besoin, dès demain, d’investir dans ses outils comme dans son capital humain afin de faire face aux demandes européennes.

Le secteur Horeca : l’élément clé de l’hospitalité bruxelloise

Bruxelles étant la Capitale de l’Europe mais aussi celle des Européens, dont la mise en lumière donnera toute la dimension humaine de ce secteur important pour la Région bruxelloise (dynamisme économique, emplois, diversité sociale et culturelle, visibilité et reconnaissance de la région), cette mise en valeur s’accompagnant bien évidemment d’une mise en valeur des arts de la Table et des métiers de bouche.

Derrière chacune des entreprises du secteur Horeca se retrouvent des hommes et des femmes, des familles qui représentent l’hospitalité bien spécifique à la Belgique.

Les établissements Horeca sont ainsi des endroits d’hospitalité dans lesquels le tailleur Chanel et le jeans peuvent se côtoyer dans la même égalité et partager la même envie de rencontre.

Soutenir la modernisation  du tourisme bruxellois revient donc à investir dans le secteur Horeca  et dans le « vivre – ensemble » de la société bruxelloise.

Dans cette optique, l’Horeca – métier de passionnés, a besoin, avant tout, du support inconditionnel des autorités pour se renouveler.

La Fédération Horeca Bruxelles souhaite, dès à présent, travailler main dans la main avec les autorités, avec l’objectif commun de positionner Bruxelles comme destination touristique de premier plan en Europe.

Eric Catry

Vice- Président

Directeur Hébergement Touristique

Fédération Ho.Re.Ca Bruxelles

Federatie Ho.Re.Ca Brussel