ActualitésCoronavirus

L’Horeca lance un appel au gouvernement de la Région Bruxelles – Capitale !

686views
La Fédération Horeca Bruxelles a été en réunion ce mercredi 20 janvier 2021 avec la Secrétaire d’Etat Barbara Trachte.

Nous avons demandé explicitement un plan de soutien pour le secteur Horeca à l’arrêt depuis le 13 mars 2020. 

Secteur Horeca qui, comme chacun sait, est complètement à l’arrêt pour certains et ouvert, à l’instar des hôtels, mais dépourvu de clientèle pour d’autres.

Nous avons proposé une aide de 80 millions d’euros dès janvier afin de soutenir l’économie et surtout la relance de notre secteur en danger.

Une aide mensuelle qui pourrait se définir ainsi :

0-4 emplois : 5000 euros de soutien par mois

5-9 emplois : 7500 euros par mois

10 à 14 emplois : 10000 euros de soutien par mois 

15 à 19 emplois :  12500 euros de soutien par mois

20 emplois et plus :15.000 euros de soutien par mois

Sans travail et sans soutien, ces entreprises sont condamnées à brèves échéances !  

Monsieur le Ministre Président, ce soutien est le montant des charges que nos entrepreneurs supportent permettront de résister à cette crise. 

En effet, aujourd’hui les trésoreries des Horeca sont vides. 

Sans travail et sans soutien, ces entreprises sont condamnées à brèves échéances.  

Monsieur le Ministre Président nous vous demandons explicitement et formellement de soutenir notre secteur. 

Dans le cas contraire, cette non-assistance à “secteur en danger” ne sera pas la faute d’une mauvaise gestion ou d’un manque de rentabilité mais bien la faillite du gouvernement bruxellois responsable aux yeux de tous de la mort de son Horeca. 

Sans un secteur Horeca vivant et vecteur de vie sociale, la capitale de l’Europe est en effet condamnée à devenir une ville fantôme ; une citée sans activité et sans lumière.

Négliger notre secteur c’est condamner d’avance la vie sociale et le futur de Bruxelles.

Monsieur le Ministre Président, le secteur Horeca emploie 33000 salariés et nous venons déjà d’en perdre 3000 en cette fin d’année 2020.  

Si nous continuons ainsi plus de 10 000 emplois seront également perdus en 2021. Combien de temps allons-nous continuer ainsi ?

Il est donc primordial de soutenir les indépendants et les pourvoyeurs d’emplois qui sont les garants du bon fonctionnement de l’économie de la Capitale de l’Europe. 

Le tout avec un soutien fort au travers des instances existantes comme visit brussels.  

Nous vous demandons donc à nouveau une aide structurée pour nos entreprises, avec ou sans emplois, à l’instar des secteurs Horeca flamands et wallons.

Monsieur le Ministre Président, le célèbre cuisinier Joel Robuchon a dit “on ne peut faire de cuisine, si on n’aime pas les gens”.

Dans l’Horeca dans son ensemble, nous aimons les gens et les gens nous aiment. Nous sommes leurs refuges et leurs vie sociale.
Négliger notre secteur c’est condamner d’avance la vie sociale et le futur de Bruxelles.
Fabian Hermans –
Administrateur
Fédération Horeca Bruxelles
Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.