CoronavirusFédération Horeca

Durcissement des mesures dans l’Horeca : les réceptions et les banquets repassent à 10 personnes !

221views

 

RAPPEL IMPORTANT – la bulle sociale de 5 personnes peut accueillir 5 personnes.

En attendant la confirmation de l’Arrêté Ministériel, et ce conformément aux affirmations de la Première Ministre Wilmes, le service juridique de la Fédération Horeca Bruxelles vous confirme qu’un établissement Horeca peut accueillir 10 personnes par table. (enfant de moins de 12 ans non-compris)

Les tables repassent donc à un nombre de 10 personnes maximum. (enfant de moins de 12 ans non-compris) à partir du mercredi 29 juillet.

Les nouvelles mesures Coronavirus ?

A partir de cette date et pendant au moins quatre semaines (jusque fin août), il a été décidé que :

  • la bulle sociale de chaque individu passera à 5 personnes, toujours les mêmes, pour les quatre prochaines semaines – et ce, pour un foyer tout entier.

 

  • Les rassemblements non-encadrés comme les réceptions, les banquets, les sorties au restaurant ou au café seront limitées à un maximum de 10 personnes (enfant de moins de 12 ans non-compris). -> Les tables repassent donc à un nombre de 10 personnes maximum.

 

  • Pour les événements encadrés et régis par des protocoles, les bourgmestres ont la charge de réévaluer de façon scrupuleuse les activités qu’ils organisent ou qu’ils ont déjà autorisés sur leur territoire, eu égard à l’évolution épidémiologique. -> il faut donc également prévoir un éventuelle avis communal.

 

  • les événements attirant un large public seront strictement limités à un maximum 100 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur avec le port du masque obligatoire. Ce nombre maximal ne peut être atteint qu’à la condition du respect strict des règles de sécurité et des protocoles.

 

  • Le télétravail est fortement recommandé. -> La baisse de fréquentation dans les établissements Horeca qu’il en résulte sera donc toujours présente.

 

  • Le tracing sera accentué dans certaines situations spécifiques où le risque d’épidémie est plus élevé car les individus sont « activement présents », c’est-à-dire en mouvement. -> le tracing va donc s’étendre à d’autre secteur.

 

  • Dans ces endroits, des informations de contact seront également demandées, comme dans les centres de bien-être et les cours de sport. Une liste complète des lieux concernés sera publiée dans le décret ministériel. A cet égard, ils seront soumis aux mêmes obligations que le secteur de l’Horeca. -> les obligations du secteur Horeca en matière de précaution s’étendent à d’autres secteurs économiques.
Ce site web utilise des cookies pour certaines fonctionnalités et recueille des données d'analyse pour améliorer votre expérience.