Cafés

Café – comment repenser le « café à papa » ?

494views

Mettre en avant le café comme un produit sophistiqué et multiple

Le café doit avant tout être présenté comme un produit accessible, tout en étant un produit de caractère, qui peut convenir à tous les goûts : froid, chaud, caféiné ou non, caramélisé, latté, chocolaté… En une phrase : un produit haut de gamme rendu accessible. Le café gourmandise, prisée par la clientèle parisienne, en est le parfait exemple.

 

Le 3e lieu : un lieu refuge et convivial 

La promesse du secteur Horeca en général et du café en particulier est d’offrir un moment intemporel de convivialité, de tranquillité, en dehors des contraintes du quotidien. Votre produit et votre service doivent avant tout être mis en valeur par deux choses cruciales : un concept ouvert et haut de gamme et un service qui favorise l’expérience.

 

Concept ouvert et accueillant ?

Un emplacement favorable (gare, aéroport, lieux touristiques, à proximité des lieux commerciaux ou des artères principales…),  un produit transportable en gobelet avec votre logo transmettant une image accueillante,  un mobilier constitué de fauteuils et des canapés moelleux, de larges baies vitrées afin de laisser entrer la lumière, des tables rondes, la possibilité de rester longtemps, la mise en place d’une ambiance cocooning, ; de luxe et de douceur, une ambiance confortable, une connexion sans fil fluide, une propreté à toute épreuve, autant d’éléments qui peuvent jouer dans l’expérience offerte.

En clair : la personne doit se sentir à l’aise et en confiance. Le lieu doit lui sembler une parenthèse entre son travail et sa maison et doit donc lui offrir une ambiance feutrée,  une disposition ouverte des tables avec de larges espaces – offrant divers emplacements  et permettant à tous de s’approprier les lieux.

 

Un service qui favorise l’expérience ?

Afin de compléter cette double image d’accueil et de prestige, il faut un service qui favorise l’expérience de votre café et renforce la première impression d’ouverture et d’accueil.  Il faut par exemple : nommer le café demandé du nom de la personne, un vocabulaire technique lié au café et à votre marque, favoriser la gestion continue de la propreté durant les moments de calme et un service du personnel axé sur la convivialité, l’humour et le savoir-être. En conclusion, tout ceci ne saurait être rentable sans une politique de prix reflétant le niveau du service et du produit offert et une gestion de votre établissement tournée vers la restauration rapide et l’emporter.

Le service doit donc être axé sur des machines à café à bouton simple, dont le produit est personnalisé selon la demande. (Caramel, chantilly, lait de soja…) pour maintenir la rapidité d’exécution. Ce concept renouvelé du «café refuge », déjà repris par de grandes enseignes, pourra, à l’avenir,  tout aussi bien s’adapter aux bars et aux produits comme la bière ou le vin ou même compléter l’ensemble, si les distributeurs de vins reçoivent un accueil favorable de la clientèle.

 

 

 

 

fr_FRFrench